Martin Brandt et ses collègues sont parvenus à compter les arbres répartis au sud du Sahara et dans le Sahel

Temps de lecture : < 1 minute

18 octobre 2020, ab

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Comptage-darbres-dans-le-Sahel-par-satellites-1024x576.jpg.

Pour se faire, ils ont utilisé plus de 11000 images satellites haute résolution et des techniques d’intelligence artificielle pour détecter plus de 1,8 milliard d’arbres individuels.

Ces arbres, beaucoup plus nombreux que ce qu’imaginaient les scientifiques, sont essentiels puisqu’ils permettent de stocker le carbone, fournissent de la nourriture et font office de refuge pour les humains et la faune. Les scientifiques vont pouvoir mieux suivre l’évolution de cette région et estimer plus précisément les taux de déforestation et de désertification. La prochaine étape sera de cartographier précisément l’emplacement et la taille de tous les arbres, et pourquoi pas préciser leur espèce.

Au Sahel des projets de refertilisation sont en cours, car les arbres disparaissent un à un. Notamment les plus vieux baobabs d’Afrique disparaissent à cause du « réchauffement climatique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *